was successfully added to your cart.

23 sorties sur la route, quelques séances de vélo d’intérieur pour un total de 2405 kms pour ce mois de Juillet. A cela il faut ajouter quelques marches et randonnées pour arriver à 92h.

Dans la continuité du mois de Juin, la condition physique continue de s’améliorer. Fatigue et soucis musculaires ont maintenant complètement disparu. Quelques kgs en trop encore, des carences lorsque la distance s’allonge mais rien d’anormal. L’essentiel étant d’avoir retrouvé je pense mon niveau de puissance sur des exercices de PMA ou de seuil.

La vigilance reste de mise puisque les mois de Juillet et Aout sont mes plus gros mois et de loin au niveau professionnel (quasiment 400 heures de travail en deux mois) mais l’optimisme est de rigueur.

La satisfaction est d’autant plus grande que je pense avoir des explications sur mes problèmes rencontrés depuis le dernier trimestre 2015. Si la fatigue était le résultat d’un surmenage, mes soucis musculaires (l’impression d’être raide et limite des crampes en permanence) était je pense la conséquence d’une carence en calcium consécutive à l’arrêt des produits laitiers pour des soucis de digestion. A ce jour, j’ai quelque peu assoupli mon régime et tout est rentré dans l’ordre.

Le mois d’août devrait me permettre de retrouver l’intégralité de mes moyens même si à presque 43 ans, il convient de savoir être patient.

Comme dans toute bonne préparation du bon matériel s’impose.

J’ai testé pour vous les Oakley Radar Ev Path avec les nouveaux verres photochromique de chez Oakley : clear to black photochromic. 9208 13En ce qui concerne la monture : la Radar reste au top. Le confort est toujours au RDV et la circulation permanente de l’air est toujours aussi efficace contre les buées. L’écran couvre et protège bien le visage contre le vent même dans les descentes à vive allure.

Les verres sont photochromique, ils réagissent en fonction des UV : plus il y a de soleil, plus les verres se teintent.  C’est l’idéal, car on a pas besoin de changer de lunettes durant de longues sorties. Par exemple : quand le soleil n’est pas encore levé, les verres sont transparent et en plein soleil ils se teintent presque comme des verres solaires classique. Pour conclure, c’est le seul bémol de ces verres : la teinte manque d’efficacité en plein soleil.

Je vous donne RDV dans un mois pour ma prochaine chronique ou peut être avant dans un article de test de lunettes de vélos fait en collaboration avec David Polveroni.

Suivez moi sur Strava et sur Facebook.

IMG_0532

preloader