was successfully added to your cart.

Les Tests Lunettes ODC #2 Cyclisme

Bonjour à tous, voici enfin notre comparatif lunettes de vélo pour la route. Avec l’aide de Seb et David nous allons vous présenter 4 modèles incontournables en lunettes de sports. Vous ne connaissez pas forcement leurs noms mais vous les avez vu lors du dernier tour de France. Ce sont les 4 modèles les plus portés par le peloton.

Oakley Jawbraker

Pour commencer : La Oakley Jawbreaker avec les verres Prizm Road (note : 8/10)

Nouveauté 2015 la Jawbreaker est portée par de nombreux coureurs du peloton et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle ne passe pas inaperçue. C’est une grande monture avec un écran gigantesque (44% plus large que les lunettes solaires standards à double-lentilles) offrant un champ de vision comme jamais vu auparavant. Sa grande taille procure aussi une protection optimale contre le vent, les projections de graviers, la pluie, etc… Mark Cavendish en personne aide la firme Américaine à concevoir ce nouveau standard. C’est pour eux l’ultime design sportif… ou pas, selon la trogne de qui va les porter. En effet les avantages procurés par sa taille n’auront aucun intérêt si vous avez le visage fin ou tout simplement une petite tête. Pour conclure, je vous invite à venir faire l’essai en magasin et définir si votre visage se prête au port des Jawbreaker.

Parlons des verres, Prizm Road ( note : 9/10)

La Jawbraker se propose avec un large éventail de couleurs de verres. La nouveautés 2016 de Oakley est d’adapter la technologie Prizm des masques de ski sur la gamme solaire. Nous avons choisi de tester les verres Prizm Road. Après les tests, ils sont apparus comme les plus confortables dans un éventail de conditions lumineuses bien plus larges, que les verres ordinaires. Vous n’avez donc plus besoin de changer d’écran au gré des changements météo.

Oakley Radar EV Path

Oakley Radar EV photochromique : (note : 8.8/10)

Nouveau jalon en matière de performance, les Radar EV emmènent les avancées d’un modèle révolutionnaire (Radar Lock) vers de nouveaux sommets avec un verre plus grand qui élargi le champ de vision. Son nouveau design la propulse au rang des montures les plus portées sur le peloton. On retrouve les avantages de la Jawbreaker sans l’inconvénient de sa taille et des contours de la monture trop marqués pour certains. Pour les grosses tête le modèle se décline avec un écran « Pitch », cette forme de lentille fournit même une meilleure couverture pour la vision vers le bas. Nous sommes totalement séduit par la Radar Ev, rien à dire, elle tient le rang de la 1ère place des montures de ce test.

Les verres Oakley Photochromiques : (note : 6/10)

Sur le précédant modèle de la Radar les verres photochromiques n’étaient pas disponibles directement, il fallait les commander à part ou faire un custom sur le site Oakley. Dorénavant, ils sont dispo sur la plupart des modèles Sports, notamment la Radar EV. Les verres sont transparents à l’intérieur et foncent sous une exposition aux UV (le fameux 4 saisons comme certains le nomme). Au maximum la teinte filtre 77% de la lumière (en exposition optimale réalisée par les laboratoires Oakley). Mais qu’en est-il dans la montée du Galibier à 2600? La réponse est unanime pour nos deux testeurs : trop juste en plein soleil. C’est dommage, on aurait voulu conclure sur le fait qu’il ne faut plus faire de recherche et de développement : « le photochromique répond à tous les besoins! ». Hélas, il faudra attendre encore quelques temps pour que cette technologie atteigne les sommets. Sinon pour les lèves tôt qui partent avant le levé du soleil et qui roulent  jusqu’à maxi 11h du matin selon David, c’est l’idéal. Après cette horaire, en plein soleil, il faut récupérer l’écran Prizm Road dans sa sacoche pour continuer. Ce léger manque d’intensité de teinte en plein soleil, est peut être amplifié par le fait que le test est été réalisé en pleine été(10% d’UV supplémentaires). En conclusion pour les rouleurs qui aiment être en plein cagnard il vous faut une deuxième paire…

Rudy Project - Tralyx - SP397369-0001

Rudy Project Tralyx

Rudy Project Tralyx Photochromique (note : 8.8/10)

Le fabriquant transalpin Rudy Project nous a agréablement surpris à la sortie de la Tralyx. En effet, nous avons l’habitude de montures à deux lentilles, comme la Rydon ou la Noyz, avec des tailles de verres peu importantes pour pouvoir les adapter à la vue si besoin. Avec la Tralyx on oublie tout ça : 3 tailles disponibles pour convenir à toutes les morphologies. Un large éventail de couleurs pour plaire à tout le monde, notamment mesdames, avec la version Rubin en petite taille. On aime sa légèreté, sa souplesse et la qualité des ses matériaux. C’est simple, une fois sur le nez, on ne les sent pas. Comme pour ses concurrentes, tout est étudié pour nous donner un champ de vision large, une excellente protection et aucune buée. Dommage pour son positionnement prix, environ 20% supérieur aux Oakley : on aurait aimé un effort de ce côté là de la part de Rudy.

Les verres photochromiques Rudy Project : (note : 6/10)

Rudy est depuis quelques années le spécialiste des verres photochromiques, plus performants que ceux de ses concurrents en terme de rapidité d’action avec une teinte plus prononcée en fort ensoleillement. En plus de ça, vient s’y ajouter une meilleure qualité optique, plus grande résistance et souplesse des verres ImpactX par rapport à la concurrence. En résumé, tout est au dessus, mais cependant ça pèche encore au niveau intensité de teinte lors des forts ensoleillements. La conclusion est la même que pour les verres Oakley photochromiques. Rudy a du pain sur la planche, car avec l’arrivée des verres Prizm, ils n’ont plus le monopole des verres polyvalents. Affaire à suivre.

Oakley Radar EV Pitch

Oakley Radar EV Pitch avec les verres Prizm Golf (note : 8.8 sur 10)

Pour la monture, on ne change rien de la version détaillée ci dessus (cf Radar EV Photochromique), hormis la forme Pitch de l’écran. Il y a plus de hauteur sur le bas du verre pour un champ de vision encore plus grand.

Les verres Prizm Golf : (note :8/10)

Autres verres de la nouvelle famille « Prizm » de chez Oakley, le Prizm Golf est, comme son nom l’indique, un verre optimisé pour la pratique du golf (teinte adaptée et optimisée à la couleur verte des Greens). Ces spécificités peuvent se rendre intéressantes dans la pratique du vélo, notamment en terme de qualité de contrastes en faible luminosité. Comme le dit Seb : « dans les journées maussades, peu lumineuses, leurs teinte donne l’impression que le soleil est là. ». En revanche, en forte luminosité, leur teinte est un peu légère par rapport au Prizm Road.

Oakley EV Zero

Le meilleur pour la fin : Oakley EVZéro avec les verres Prizm Road (note : 9/10)

Fraîchement débarquée sur le tour lors de la 18ème étape, la nouvelle de chez Oakley arrive malheureusement un peu tard pour voler la vedette à ses semblables. Et pourtant, la EVZéro a tout pour plaire, elle est la plus légère de ce test (seulement 23g). Son design minimaliste et la finesse de ses courbes viennent parfaitement compléter la charismatique Jawbreaker. Par rapport à la Radar : confort, champ de vision, protection et buée ont été aussi bien considérés pour donner le même résultat. Néanmoins, La Radar se voit voler sa place de numéro une, quand on sait que le prix de la EVZéro est inférieur de 10% environ. Le résultat est sans appel, c’est la nouveauté à ne pas manquer. La question est : serrez vous le premier à les porter (comme David) ou attendrez vous le prochain tour pour passer le cap?

Le verdict ODC

Bravo à Oakley. Effectivement, trois modèles tous aussi différents les uns des aux autres, mais tous au dessus de la concurrences. Nous ne sommes pas étonnés de les voir portés par 80% du peloton. En choisissant l’un de ces trois modèles, vous êtes sûrs de trouver le top en terme de confort, sécurité, design et qualité, à un prix raisonnable, et surtout sur la e-boutique ODC Opticiens (-30% en dessous du prix public). Bravo aussi pour ces nouveaux verres Prizm, c’est une révolution pour nous : plus besoin de plusieurs écrans. Un seul suffit : le Prizm Road, de nuit ou en plein soleil, son efficacité nous a été démontrée.

Un coup de chapeau à Rudy Project pour la Tralyx, avec ce modèle il se relance dans la course et nous séduisent. Comme ses concurrentes, elle répond très favorablement à tous les critères suivants : confort, champ de vison, protection, et qualité. Il ne manque pas grand chose pour que les verres photochromiques couvrent toutes les météos. Notre seul bémol est son prix, trop élevé par rapport aux Oakley. On laisse maintenant la parole à nos coureurs, découvrez leurs avis et les notes attribuées dans le tableau ci dessous :

David

« Je choisirai la Radar EV photochromique pour des conditions changeantes avec une faible luminosité dominante. Les Jawbreaker pour une large protection, notamment l’hiver pour protéger les yeux contre le froid, en contrepartie, le look peut en prendre un coup suivant le visage qui les porte. Les EVZero sont mes préférées, on ne les sens pas, très bonne protection et champs de vision. Les Radar Prizm golf pour une utilisation avec une faible luminosité constante. Mais elle accepte aussi un peu de soleil. On retrouve toujours de belles couleurs avec ses verres Prizm. »

Seb

« La Radar EV avec les verres Prizm golf est idéale pour les journées maussades, peu lumineuses, sa teinte donne l’impression que le soleil est là.  La Radar EV et la Rudy Project Tralyx avec les verres photochromiques, je les conseille pour les journées avec une météo mitigée alternant nuages et éclaircies. Pour les Jawbraker, c’est un régal : protection parfaite des yeux due à la grande surface des verres. Les Prizm Road sont confortable pour les yeux lors de forts ensoleillements. Un bémol pour cette dernière : le style. »

preloader