was successfully added to your cart.

 Des watts, du plaisir et des records personnels.

 

 

 

Bonjour à tous , ça y’est, la forme semble là. Après des mois de ‘’galère’’ à subir sur le vélo, les sensations sont revenues. Avec les sensations, le plaisir !! Ce plaisir d’appuyer et de dominer son sujet. La souffrance dans l’effort est bien évidemment là mais quand elle est la condition pour atteindre un objectif, on l’accepte.

C’est ainsi qu’à défaut de course (étant pris tous les week-ends par mon travail), j’ai pu battre plusieurs records personnels sur des difficultés que j’affectionne comme la montée de Saint Nizier du Moucherotte, le Col de Porte ou la montée au sanctuaire bouddhiste de Montchardon.

Pour continuer à progresser, faire des courses est indispensable. Mon emploi du temps va s’alléger dans les semaines à venir et devrait me permettre de m’aligner sur quelques épreuves locales comme le contre la montre de Paladru, la grimpée chrono de Montaud ou la grimpée du Murier :

Le chrono de Paladru est une course ou les coureurs partent de minute en minute. Le parcours développe 14 kilomètres vallonnés et se boucle en moins de 18 minutes pour les plus rapides. Le matériel revêt une grande importance car à plus de 45 km/h de moyenne il faut peaufiner l’aérodynamisme. Vélo de contre la montre, prolongateur, roue lenticulaire, roue à bâtons, casque profilé : il faut sortir l’arsenal pour jouer la gagne.
La grimpée de Montaud reprend le même principe mais se déroule sur un terrain complètement différent. Départ de Saint Quentin sur Isère et arrivée au village de Montaud après 7.2 kms à 7.5% de moyenne. Une bonne vingtaine de minutes d’effort pour prétendre à la victoire. Le matériel est beaucoup plus classique puisque la vitesse moyenne ne dépasse guère les 20 à 21 km/h.
La grimpée du Murier quant à elle reprend les caractéristiques de la course de Montaud mais se déroule en ligne c’est-à-dire que départ est donné en peloton au bas de la colline des 4 seigneurs. Stratégie et placement sont deux données essentielles sur ce format de course même si au bout du compte ce sont les jambes qui parleront !

Ces épreuves se dérouleront au mois d’octobre et me permettront d’accrocher mes premiers dossards pour 2016.

Un grand merci à ODC Opticiens pour le prêt de matériel (casques, lunettes) qui se révèle être un plus indiscutable dans ma pratique sportive quotidienne.

chevreuil-2

 

Rouler sur la voie verte entre Grenoble et le Port de Saint Gervais peut réserver quelques surprises. Les usagers qu’on y rencontre ne connaissent pas forcément le code de la route, mieux vaut rester sur ses gardes !!

preloader