was successfully added to your cart.

Bonjour à tous !

Aujourd’hui on vous propose un article en réaction au reportage de France5 intitulé « Lunettes, juste une mise au point » et diffusé le 20 mars 2016 à 20h45. Ce reportage nous a interpellé et nous voulons apporter notre ressenti et surtout nos réserves sur ce genre de reportage.

Un publi-reportage sur une chaine du service public

Tout d’abord, nous souhaitons souligner la façon dont le reportage a été tourné. En effet, la parole est donnée à deux entrepreneurs qui attaquent le marché des opticiens traditionnels. Le reportage ressemble plus à une visite guidée promotionnelle qu’à une enquête de fond sur les problématiques liées à l’optique. Aucun mot sur les répercussions causées aux fabricants français et aux marques (commerciaux, ingénieur, designer…). De plus la parole n’est pas donnée aux opticiens pour se défendre, ce qui en fait un reportage à charge.

Un reportage à charge contre les opticiens

On a remarqué que « l’enquête » est orientée contre les opticiens et toutes les questions soulevées lors de cette dernière ne vont que dans un sens. « Est ce que les opticiens trichent ? », « leur marge est elle trop élevée ? »… Tout est fait pour discréditer notre profession et mettre en avant des business qui certes, proposent des prix bas, mais détruisent des milliers d’emplois en France et en Europe.

Chez ODC Opticiens comme chez d’autres de nos confrères, nous sommes de vrais professionnels de santé et nous pensons que le client doit être au centre du processus de vente en l’accompagnant tout au long de son achat afin de connaître au mieux ses besoins et lui proposer un produit adapté. Nous offrons un large éventail de services. Pour exemple : en cas de problème avec vos lunettes, nous effectuons des vérifications directement en magasin ainsi qu’un examen de vue et dans le cas où votre vue a changé, nous changeons vos verres gratuitement.

Dans le reportage, on recherche encore la partie « service ».

Les faces cachées de ces opticiens discounts

France5 met en avant les prix bas de lunettes pour tous et l’usine à lunettes mais oublie de dire et montrer tous les cotés pervers de ce type de business.

En effet, comme nous pouvons le voir dans le reportage, ce type d’entreprise fait fabriquer ses montures et verres en Chine et non en Europe. Chez ODC Opticiens, nos fabricants sont situés en France et en Europe ce qui créé de l’emploi et fait vivre notre économie. Aujourd’hui, entre les marques de luxe (LVMH par exemple), les fabricants de montures, de verres, la logistique et la distribution, le secteur de l’optique en France et en Europe représentent des milliers d’emplois.

Si tous les opticiens fonctionnaient sur le même principe que ces nouvelles boutiques, ce serait une catastrophe économique.

Concernant la qualité des produits, on peut voir que les verres discounts sont dangereux pour l’utilisateur car ils se cassent assez facilement. D’ailleurs, nous sommes très étonnés que les journalistes n’aient pas plus insisté sur ce fait. Tout le reportage fait l’éloge des opticiens discount mais quand un problème apparaît, France5 omet (volontairement ?) de pousser plus loin la recherche.

Le problème que l’on expose ici est une fois de plus celui de la délocalisation. Sous prétexte de petits prix, voulons nous que le secteur de l’optique disparaisse du paysage français ? Voulons nous que des milliers de personnes perdent leur emploi ?

Chez ODC Opticiens, on se pose ces questions, pourtant nous ne sommes pas journalistes…

A bientôt !

preloader